Entraînement pratique et scientifique à la course à pied
Entraînement pratique et scientifique à la course à pied
9782804190781

Entraînement pratique et scientifique à la course à pied

23,70 €
TTC

Véronique Billat

Pour cela, et surtout si l'on veut courir vite et longtemps, nous devons tout d'abord réapprendre notre signature de vitesse, c'est-à-dire notre variation de vitesse naturelle et optimale qui va nous permette d'utiliser à plein notre métabolisme.

 

Paiement sécurisé CB, Paypal & Virement

  Livraison offerte dès 149€*

* En France métropolitaine

 

Satisfait ou remboursé ou échangé

Description

La méthode Billat-Training

L'Homme est né pour courir. Il est capable d'épuiser un animal plus rapide, grâce à sa capacité à évacuer la chaleur produite par la course et l'action musculaire.

Il peut parcourir de très longues distances, à condition de varier la vitesse.

Pour cela, et surtout si l'on veut courir vite et longtemps, nous devons tout d'abord réapprendre notre signature de vitesse, c'est-à-dire notre variation de vitesse naturelle et optimale qui va nous permette d'utiliser à plein notre métabolisme.

Il s'agit de produire de l'énergie mécanique à partir de l'énergie chimique en transformant notre essence (glucides, à haute vitesse et mélange glucide lipide à basse vitesse) en contraction musculaire par la régénération permanente d'un intermédiaire énergétique immédiatement disponible sur la fibre musculaire pour quelle puisse produire une force de tension se raccourcir (à plat, en montée) ou s'allonger (en descente).

Véronique Billat

- 123 pages

La méthode Billat-Training

L'Homme est né pour courir. Il est capable d'épuiser un animal plus rapide, grâce à sa capacité à évacuer la chaleur produite par la course et l'action musculaire.

Il peut parcourir de très longues distances, à condition de varier la vitesse.

Pour cela, et surtout si l'on veut courir vite et longtemps, nous devons tout d'abord réapprendre notre signature de vitesse, c'est-à-dire notre variation de vitesse naturelle et optimale qui va nous permette d'utiliser à plein notre métabolisme.

Il s'agit de produire de l'énergie mécanique à partir de l'énergie chimique en transformant notre essence (glucides, à haute vitesse et mélange glucide lipide à basse vitesse) en contraction musculaire par la régénération permanente d'un intermédiaire énergétique immédiatement disponible sur la fibre musculaire pour quelle puisse produire une force de tension se raccourcir (à plat, en montée) ou s'allonger (en descente).

Véronique Billat

- 123 pages